« Un soir, sur un chemin familier qui m’est cher, en mettant mes pas dans les pas de ceux qui m’ont précédé sur cette terre, j’ai senti frissonner l’arbre du silence. C’était après un orage, dans cette odeur de terre et de pierres mouillées qui réveille si bien en nous un écho oublié, venu du fond des âges. Il n’y avait plus de vent, rien ne bougeait, tout était apaisé, et pourtant j’ai entendu comme un murmure. J’ai eu l’impression – la conviction ? – qu’il provenait de l’arbre dont nous sommes issus : celui de nos familles, dont les branches sont innombrables et dont les feuilles frissonnent au plus profond de nous. Autant de feuilles, autant de voix vers lesquelles il faut se pencher pour bien les entendre, leur accorder l’attention nécessaire à la perception d’un silence qui, en réalité, n’en est pas un et ne demande qu’à être écouté. Je sais aujourd’hui que ce murmure a le pouvoir de donner un sens à notre existence, de prolonger la vie de ceux auxquels nous devons la nôtre, car ils nous habitent intimement. »

— Christian Signol, Ils rêvaient des dimanches

dimanche 23 mars 2014

Ligne de vie

La ligne de vie, késako ?
Si vous êtes adeptes des blogs de généalogie, et en particulier celui de Sophie Boudarel "la Gazette des ancêtres", vous le savez parfaitement, et sans doute en avez vous-même rédigées (voir son article à ce sujet ici).
Pour les autres, il s'agit d'un tableau recensant toutes les informations trouvées sur un ancêtre. Il permet de valider la cohérence de l'ensemble, ou au contraire de déceler des anomalies, et pourquoi pas, d'aiguiller les recherches futures.
J'ai testé à mon tour, sur quelques ancêtres et, très honnêtement, je ne suis pas très convaincue de l'utilité de faire ce travail (désolée Sophie !). En particulier lorsqu'on s'éloigne dans le temps et que le tableau se réduit comme peau de chagrin vu la (pauvre) somme des informations trouvées.

Mais comme je n'aime pas gâcher le travail effectué, j'ai cherché à utiliser ce tableau. En lisant un article de Sophie à ce sujet dans le Revue Française de Généalogie (pp 43/46 du n°209), j'ai découvert la frise chronologique animée.
Maïwenn Bourdic, sur son blog D'aïeux et d'ailleurs, a testé la version Timeline JS (voir ici).
Personnellement, j'ai testé la version MyHistro.


J'ai choisi de suivre la vie de Jules Assumel Lurdin. J'ai déjà parlé de mon arrière-grand-père dans l'article Sévère ou touchant sur ce blog. Grâce à un important dossier trouvé aux archives de l'Ain, j'ai pu récolter un somme d'informations assez conséquente. J'ai ajouté quelques mentions sur l'histoire nationale, pour rappeler le contexte.
Vous pouvez consulter ici le résultat : la ligne de vie de Jules Assumel *

Mes impressions sur MyHistro :
  • les +
- Facilité d'utilisation pour créer les "événements" et les assembler dans "l'histoire" (un simple glisser-déposer et ils se classent tout seuls dans l'ordre chronologique).
- La cartographie (bien qu'un peu volumineuse) qui permet de visualiser d'un coup d’œil les lieux cités.
- On peut mettre une date inconnue (jour et mois), mais il faut mettre une année (ou une période).
- Une nouvelle façon de présenter sa généalogie.
  • les -
- On ne connaît pas les dimensions (fixes) de l'image qui accompagne l'événement : c'est parfois difficile à adapter.
- On est obligé de mettre un lieu (même si on ignore où l'événement s'est produit).
- L'impossibilité d'ordonner plusieurs événements d'une même période.


Bien sûr, il existe d'autre éditeurs similaires (Dipity, Time Rime, Tiki Toki . . .).
Globalement, je trouve le résultat de MyHistro plutôt sympa. Et vous qu'en pensez-vous ? Avez-vous testé la frise chronologique ?

Après Prezi (voir ici la présentation de ma généalogie version Prezi), voici une autre façon de présenter sa généalogie. En particulier lors des réunions de familles, où on se demande souvent comment comment faire passer, de manière attrayante et ludique, la masse d'information que nous avons collectée.



* Je n'ai pas réussi à l'intégrer directement dans le blog (si quelqu'un a le mode d'emploi, je suis preneuse).


2 commentaires:

  1. Merci pour ces expériences ! À vrai dire elles ne m'encouragent pas à les imiter, ce qui n'enlève pas leur mérite. Je trouve que Prezi ressemble beaucoup au genre d'animation qu'on pourrait obtenir avec Power Point. Quant à MyHistro, les références historiques sont vraiment lourdes et finalement sans grand rapport avec la vie réelle de nos ancêtres, à moins d'utiliser cela comme outil pédagogique pour rendre l'histoire sensible à des enfants. Encore une fois je ne critique pas votre travail lui-même :-)

    RépondreSupprimer
  2. Article très intéressant. Je vais tenter d'utiliser un de ces outils pour le thème d'Avril :)

    Merci pour tous ces élements

    RépondreSupprimer