« Un soir, sur un chemin familier qui m’est cher, en mettant mes pas dans les pas de ceux qui m’ont précédé sur cette terre, j’ai senti frissonner l’arbre du silence. C’était après un orage, dans cette odeur de terre et de pierres mouillées qui réveille si bien en nous un écho oublié, venu du fond des âges. Il n’y avait plus de vent, rien ne bougeait, tout était apaisé, et pourtant j’ai entendu comme un murmure. J’ai eu l’impression – la conviction ? – qu’il provenait de l’arbre dont nous sommes issus : celui de nos familles, dont les branches sont innombrables et dont les feuilles frissonnent au plus profond de nous. Autant de feuilles, autant de voix vers lesquelles il faut se pencher pour bien les entendre, leur accorder l’attention nécessaire à la perception d’un silence qui, en réalité, n’en est pas un et ne demande qu’à être écouté. Je sais aujourd’hui que ce murmure a le pouvoir de donner un sens à notre existence, de prolonger la vie de ceux auxquels nous devons la nôtre, car ils nous habitent intimement. »

— Christian Signol, Ils rêvaient des dimanches

lundi 21 juillet 2014

Il n'est jamais trop tôt pour commencer la généalogie

Fort de ce principe, j'ai entrepris de transmettre le goût de la généalogie à mon neveu (4 ans) et ma nièce (9 mois) !

Bon, OK, c'est un peu tôt pour qu'ils passent leurs journées aux archives à compulser de vieux registres en latin. Alors, il a bien fallu trouver autre chose : les sensibiliser à la notion de famille et de parents (au sens large), par exemple. D'autant plus qu'ils habitent loin et que je ne les voit pas souvent. Alors, pour qu'ils n'oublient pas leur branche limousine, j'ai réalisé pour eux des "arbres généalogiques" spécifiques.

Voici le compte-rendu de mon expérience, qui pourra peut-être vous donner des idées . . .

J'ai utilisé deux méthodes différentes :
  • le fait-maison
  • le fait-internet

Mon neveu est dans sa période pirate et sa chambre a un décor marin : je ne voyais pas l'y mettre un grand chêne. J'ai donc confectionné un "bateau pirate généalogique".

Bateau pirate généalogique

Je suis donc partie de mon neveu et j'ai ajouté les photos de sa sœur, ses parents, ses oncles/tantes et grands-parents. Bon l'inconvénient c'est qu'un arbre généalogique est serré à la base (l'individu de départ) et s'élargit au fur et à mesure qu'on ajoute des générations. Or le bateau c'est exactement l'inverse ! Serré en haut, à la pointe de la voile, et large à la base au niveau de la coque du bateau. J'ai donc dû tricher un peu pour pouvoir caser tout le monde. On ne retrouve pas forcément cette belle forme épanouie qui caractérise les arbres généalogiques traditionnels, mais bon il a bien fallu s'adapter au motif choisi.

L'idée est ensuite d'accrocher ledit bateau à hauteur d'enfant (en bas d'un mur de sa chambre, ou au dos de la porte) afin qu'il puisse y retourner souvent pour aller voir les photos des différents membres de la famille. Comme ça, avec un peu de chance, il se souviendra de nos visages quand nous le reverrons à sa prochaine visite.

Si vous ne vous sentez pas l'âme d'un bricoleur, vous pouvez aussi faire appel au magicien internet. Il doit exister de nombreux sites, mais personnellement j'ai contacté Mémé Moustache. A partir de photos, j'ai reconstitué les membres de la famille façon portrait robot. A ma disposition, différentes forme de visage, de nez, de lunettes, des couleurs de cheveux variées, etc . . . que j'ai associé pour faire des portraits qui nous ressemble (enfin, dans l'esprit, quoi !).

Je suis partie de ma nièce et j'ai ajouté sa parenté au fur et à mesure. Ensuite, Mémé Moustache s'est chargée pour moi d'éditer un livre adapté aux jeunes enfants.

Ma famille illustrée, édité par Mémé Moustache

 

Moi, j'ai choisi le format livre, mais il y a aussi la possibilité de faire des jeux de mémoire et des puzzle en bois, des magnets, etc . . .


Et maintenant, mamie peut raconter l'histoire de la famille à sa petite-fille.



Et après, il ne restera plus qu'à attendre qu'ils grandissent pour passer à la vitesse supérieure . . .


3 commentaires:

  1. J'adore l'idée de Mamie Moustache .. il faut que je regarde ça pour mon petit neveu et ma petite nièce :) merci merci

    RépondreSupprimer
  2. J'adore. J'ai fait ceux de ma nièce et de mon neveu, ils sont dans leurs chambres. Je n'ai pas encore eu le courage pour ma fille mais j'adore l'idée du livre, je crois que je vais te la piquer !!
    Céline

    RépondreSupprimer
  3. Deux excellentes idées : merci de les avoir partagées avec nous.
    Bonne continuation

    RépondreSupprimer