« Un soir, sur un chemin familier qui m’est cher, en mettant mes pas dans les pas de ceux qui m’ont précédé sur cette terre, j’ai senti frissonner l’arbre du silence. […] Il n’y avait plus de vent, rien ne bougeait, tout était apaisé, et pourtant j’ai entendu comme un murmure. J’ai eu l’impression - la conviction ? - qu’il provenait de l’arbre dont nous sommes issus : celui de nos familles, dont les branches sont innombrables et dont les feuilles frissonnent au plus profond de nous. Autant de feuilles, autant de voix vers lesquelles il faut se pencher pour bien les entendre, leu accorder l’attention nécessaire à la perception d’un silence qui, en réalité, n’en est pas un et ne demande qu’à être écouté. Je sais aujourd’hui que ce murmure a le pouvoir de donner un sens à notre existence, de prolonger la vie de ceux auxquels nous devons la nôtre, car ils nous habitent intimement. »

- Christian Signol, Ils rêvaient des dimanches

  • #Généathème
  • #RDVAncestral

Lexique de généalogie

 A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V

A
Ab intestat : Sans avoir fait de testament [en parlant du défunt : mourir ab intestat].
Achon : Voir hachon.
Acquet : Bien acquis à titre onéreux ou à titre gratuit par un époux au cours de la communauté, et qui fait partie de la masse commune. S'oppose au « propre » (…), qui reste la propriété personnelle du conjoint qui l'a acquis.
Acte d'état : État des possessions (immeubles notamment) réalisé par des experts et rédigé par un notaire.
AD : Archives Départementales.
Adventice (dot) : Dot constituée par la femme sui juris (c'est-à-dire non soumise à une puissance domestique) ou par un autre que le père. Contraire de profectice (voir ce nom).
Afferme : Synonyme d'affermage (action d'affermer - voir ce nom).
Affermer : Donner à ferme. Le fermage est un type de bail rural dans lequel un propriétaire, le bailleur, confie à un preneur, le fermier, le soin de cultiver une terre en échange d'un loyer fixe.
Affouage : Quantité de bois donnée chaque année par la commune à chaque foyer; droit de couper du bois de chauffage dans les forêts appartenant à la commune. 
Agnat, agnatique : Ascendant ou descendant par les hommes. Une généalogie est agnatique lorsqu'elle ne prend en compte que les hommes. (Voir Cognat, cognatique).
AGP : Arrière-grand-père (on ajoute autant de A que de générations).
Aïeul(e) : Grand-père (mère).
Aïeux : Ensemble des ancêtres.
Amodiation : Bail à ferme d'un bien foncier, d'une exploitation rurale, etc... moyennant une prestation périodique en nature ou en argent; concession.
A peine de (tous) damps : Formule signifiant que des indemnités peuvent être perçues à titre de dommages et intérêts. Vient de dampmages = dommages qui donne damps ou dams.
Arrentement : Action d'arrenter (donner à rente - voir ce nom).
Assinat (ou assignat) : Constitution de rente sur un immeuble, ou don par lequel un père faisait part de son bien a ses fils puinés ou a ses filles, en leur assignant de quoi se marier.
Augment : Forme vieillie de augmentation, accroissement, extension. Augment de dot : Portion des biens dotaux que la loi permettait de donner à la femme survivante. Contre-augment : Gain nuptial et de survie, en vertu duquel le mari survivant retenait une portion de la dot de sa femme.


B
Bail à ferme : Contrat de louage entre un bailleur et un preneur, ayant pour objet un fonds rural. Le preneur est qualifié de fermier et le loyer de fermage.
Baptisé sous condition : Le baptême efface le pêché originel. Un enfant mort sans baptême est condamné à errer éternellement dans les limbes. C’est pourquoi il faut le baptiser au plus vite (en général le jour même) : quelque soit le temps, il faut se rendre à l'église la plus proche. Un enfant mort-né ou en danger de mort à la naissance est "ondoyé" par la sage femme ; acte qui lui ouvre le ciel en cas de décès (C’est l’une des raisons pour lesquelles la sage-femme était nommée par le curé et prêtait serment). Ensuite, le prêtre baptise le nouveau né « sous condition » : il suffit que les témoins attestent qu’ils ont aperçu un mouvement du cœur, un semblant de respiration, le tressaillement d’un doigt, un souffle … L’enfant mort, retrouve la vie quelques instants, le temps de recevoir le baptême.
Basset : Petit tabouret. Désigne aussi la tablette ou pierre d’un lavoir.
BCA : Bataillon de Chasseurs Alpins (Voir ce nom).
Bêcheur : Correspond à plusieurs métiers : ouvrier agricole (qui travaille la terre à la bêche), terrassier (Ouvrier qui, dans les chantiers de construction, creuse, transporte et épand la terre), exploitant de tourbière (Ouvrier employé dans l'exploitation d'une tourbière. Il extrayait les pains de tourbe employés ensuite comme engrais ou chauffage à l'aide d'une pelle spéciale appelée louchet à aile).
Berger : Personne qui garde les moutons mais aussi les oies, vaches, cochons et en général tous les animaux de la ferme quand ils sont dans les pacages et pâtures.
Bisaïeul(e) : Arrière-grand-père (mère) - AGP (Voir ce nom).
Blason : Armoiries, ensemble des pièces formant l'écu héraldique (Voir ce nom) d'un État, une ville, une famille.
BMS : Baptêmes, Mariages, Sépultures. Actes paroissiaux, avant1792 (voir NMD). 
Bonnier : C’est une mesure agraire, anciennement utilisée dans les Flandres, représentant environ 1 hectare (selon les époques). Désigne aussi un métier agricole, correspondant peut-être à celui qui travaille/loue/possède une terre de la dimension d’un bonnier ?
Bordier : paysan exploitant une borderie et payant une rente annuelle au propriétaire. Les borderies, inférieures en général à 10 ha, étaient plus petites que les métairies et le bâtiment principal ne comportait qu'une ou deux pièces.
Botteleur : Désigne un fermier en Aunis et dans le Bas-Poitou.
Bovet : Jeune bœuf.
Brassier : Fabricant ou marchand de bière, mais peut signifier aussi manœuvre, bûcheron chargé de faire du bois de chauffage et de l'empiler en brasses ou laboureur à bras (laboureur qui n'a d'autres moyens de travail que ses bras).


C
Ca (latin) : Abréviation du latin Circa qui signifie environ. Ainsi ca 1700 signifie vers 1700.
Cabanier : Désigne un fermier, terme de l’Ouest de la France, en Vendée particulièrement.
Cachet : Petit objet de métal ou de pierre fine, souvent monté sur un anneau ou un manche, gravé en creux ou en relief d'initiales, d'emblèmes ou d'armes, que l'on imprime sur de la cire (ou autre matière malléable) pour fermer une lettre ou servir de marque distinctive.
Capitation espagnole : Recensement à but fiscal effectué dans le cadre de l'occupation du duché de Savoie par l'armée espagnole de l'hiver 1742 à février 1749, concernant l’ensemble des membres du foyer. En 1743 il a été décidé de lever une "capitation" sur l'ensemble des habitants du duché  pour financer l'entretien de l'armée d'occupation. La parenté, âge, situation familiale, lieu d’habitation et/ou profession peuvent y être précisés, et bien sûr le niveau de revenu puisque le but de ce document est de lever un impôt.
Cens : Redevance en argent ou en nature due annuellement par les roturiers au seigneur du fief dont leur terre relevait.
Cense : Terre soumise au cens. − Redevance payée pour des terres, moulins, fours, etc.
Cession : Action ou acte de céder, d'abandonner quelque chose à quelqu'un volontairement ou non. 
Chasseurs alpins : Les chasseurs alpins sont des fantassins de l'Armée de terre française spécialisés dans le combat en milieu montagneux depuis 1888.
Cheptel : Convention ou bail d'un maître avec son fermier, lorsqu'il lui donne un certain nombre de bestiaux pour les nourrir et les soigner, avec partage du profit. Par extension, les bestiaux mêmes formant le fonds du cheptel. Formes anciennes : chatel, chastail, chetel, catel, chatei, chaptel.
Closier : Cultivateur dont le terrain est trop petit pour faire travailler une paire d'animaux.
Codicille : Texte, clause, ajouté à un traité.
Cognat, cognatique : Ascendant ou descendant par les femmes. Une généalogie est cognatique lorsqu'elle ne prend en compte que les femmes. (Voir Agnat, agnatique).
Cognée : Hache utilisée par les bûcherons et les charpentiers.
Collatéral : Parent d'une autre branche (frère, oncle, nièce, cousin …). 
Confrérie : Association de laïcs fondée sur des principes religieux dans un but charitable ou de piété.
Consanguin : Se dit d'enfants de même père (Voir utérin).
Consigne des mâles : Recensement des individus masculins en vue d’une conscription militaire. Exemple : consigne des mâles du Faucigny ordonnée par sa majesté de Turin en 1713. N’y figurent bien sûr que les hommes, mais leur parenté, âge, situation familiale, lieu d’habitation et/ou profession peuvent y être précisés.
Cousinade : Rassemblement des différentes branches d'un arbre familial, des porteurs d'un même patronyme, des descendants d'un couple, un rassemblement de cousins, etc.
Cousins germains : Enfants de deux frères ou sœurs.
Cousins issus de germains : Enfants de deux cousin(e)s germains.
Cousins remués de germains : Synonyme du précédent.
CPA : Carte Postale Ancienne.
Cultivateur : Personne dont l'activité consiste à cultiver le sol en vue de la production agricole.
Curateur : En droit civil, personne nommée pour gérer les biens et défendre les intérêts d'une personne qui en est incapable, mineur, malade...


D
Dame : Femme d'un gentilhomme, d'un noble. Comme pour le titre sieur (voir ce nom), après le XVIIIème il devient une expression courante signifiant "Madame".
Déclaration : Déclaration d'experts, suite à une visite d'immeuble.
Décrété(e) de justice : Dit de l'un des époux qui est mineur et orphelin de père ou de mère. Spécifique à la Bretagne. Ce consentement (dit "décret") est reçu devant le juge du lieu où le mariage doit être célébré. L’opération, d’après la coutume de Bretagne, requiert en outre l’avis de 12 parents paternels ou maternels. Selon l’avis rendu par les parents, le juge « décrétait » ou non le mariage, en suivant l’opinion des personnes présentes.
Degré : Synonyme de génération en droit civil.
De cujus : L'individu dont on fait la généalogie (le n°1).
Demoiselle : Terme équivalent au titre d’écuyer (voir ce nom) pour une femme, issue de famille noble. Il désigne aussi la femme ou la fille d'un gentilhomme. Puis l'usage en fut étendu aux bourgeoises et, au XIXème, aux jeunes filles d'une certaine condition. De nos jours il désigne une jeune fille non mariée.
Discret : Titre honorifique donné autrefois aux prêtres et aux docteurs ou aux jeunes hommes de bonne famille (les hommes mentionnés comme "maitre" - voir ce nom - ont souvent fait l'objet de la mention de "discret" auparavant).
Dispense (de consanguinité) : Accord donné par un évêque pour un mariage entre cousins. En droit canon, on compte le nombre de degrés qui séparent de l'ancêtre commun. Une dispense du 4e degré veut dire que les époux avaient des arrières-arrières grands-parents communs. On trouve également des dispenses du 3e au 2e degré ou du 4e au 3e degré. Les dispenses du deuxième degré étaient accordées par le Pape, les autres par les évêques.
Domicile : En droit civil, c'est le lieu où l'individu a son principal établissement, c'est-à-dire son habitation principale et le centre de ses intérêts les plus importants. A ne pas confondre avec la résidence (voir ce nom). Au point de vue militaire, la distinction entre le domicile et la résidence est tout aussi importante qu'en droit civil. Pour le recrutement, le canton assigné au jeune homme est celui du domicile de ses parents, qu'il conserve tant qu'il ne peut justifier d'un domicile personnel (quel que soit sa résidence au moment du recrutement). 
Donne de : Enfant naturel de…
Douet / doet / doit : Conduit, canal, courant d'eau.
Droguet : Étoffe grossière de laine ou généralement de serge moitié fil et moitié laine, formant une sorte de drap mince et étroit.


E
Échange : Contrat par lequel les parties se donnent respectivement une chose ou un droit contre une autre chose ou un autre droit.
Écuyer : Titre attribué à tous les nobles ne portant pas de titre plus honorable (chevalier, baron, vicomte, comte, marquis ou duc). Le titre honorable n'étant transmis qu'à l'aîné, les cadets sont aussi appelés écuyers.
Égrège: Titre donné aux personnes exerçant des professions du droit telles que les notaires, surtout employé en Savoie du nord, presque jamais au sud, plus ou moins synonymes de sieur ou honorable (disparaît en principe à la fin du XVIIe). 
Employé des fermes du Roy : Employé de compagnies de financiers, appelées Fermes du Roy, qui prenaient en bail la levée de l’impôt. Ils versaient au roi une somme forfaitaire et percevaient ensuite pour leur compte l’impôt royal dans toute l’étendue du royaume.
Enchapeler : terme de maçonnerie signifiant faire un revêtement.
Espued / epued : Compartiment, nef. Une maison à quatre espueds est une habitation à quatre compartiments, séparés par des colonnes contre lesquelles s’appuient des cloisons en planches. De même un espued de grange est une portion de grange dont le toit est soutenu par une même ligne de colonnes.
Etat des âmes : Le but de ce document était d’établir la liste de toutes les personnes -les âmes- qui dépendaient spirituellement du curé : il importait donc de procéder à la reconstitution des familles de la paroisse.
Étoupe : Toile de chanvre brut.


F
Fabrique : La fabrique ou général (paroisse) ou fabrique d'église, au sein d'une communauté paroissiale catholique, désigne un ensemble de « décideurs » (clercs et laïcs) nommés pour assurer la responsabilité de la collecte et l'administration des fonds et revenus nécessaires à la construction puis l'entretien des édifices religieux et du mobilier de la
paroisse : église(s), chapelle(s), calvaire(s), argenterie, luminaire(s), ornement(s), etc..
Fermier : Personne qui, moyennant une redevance annuelle, a le droit de faire valoir une exploitation agricole.
Fermiers généraux : Employés de la Ferme générale, institution mise en place par Colbert en 1681, avec regroupement de plusieurs impôts royaux : aides, gabelles, domaines, traites et entrées.
Feu : Ensemble des personnes vivant dans un même foyer (Le feu constituait, avant 1789, l'unité de base pour la répartition de l'impôt) - père, mère, enfants, ascendants, collatéraux, ainsi que les domestiques qui vivent avec eux. Le nombre moyen de personnes composant un feu varie de 4,5 à 5,5.
Filiation illégitime ou adultérine : Filiation (transmission de parenté) qui caractérise les enfants conçus dans le cadre d'une relation adultérine, c'est-à-dire en dehors du mariage dans lequel au moins un des parents est déjà engagé. 
Filiation naturelle : Filiation (transmission de la parenté) qui caractérise les enfants nés de parents libres, c'est-à-dire non mariés ni l'un ni l'autre, pouvant donc se marier a posteriori.
Fondation : On appelle fondation d’une manière générale, toute donation entre vifs ou testamentaire faite dans l’intérêt d’un établissement ou d’un service public.
Fosserée / fossorée : Unité de mesure de surface; pour la vigne seulement, correspond à une journée de binage au fossoir effectuée par un ouvrier.


G
Gain de survie : Dons ou avantages qui se font entre époux en faveur de celui qui survivra.
Généalogie : Discipline qui a pour objet la connaissance de la parenté existant entre les individus ou dénombrement des ancêtres de quelqu'un ou science qui recherche l'origine et la filiation des familles.
Généalogie ascendante : Recherche des ancêtres d'une personne.
Généalogie descendante : Recensement des descendants d'un individu précis (généralement un ancêtre); dans ce cas et contrairement à la généalogie ascendante : il est impossible de prévoir le nombre de descendants).
Génération : C'est le degré entre parents et enfants. Une génération représente en moyenne une trentaine d'années.
Goi / Goy : Sorte de serpe, ou de couteau, particulièrement à l'usage des vignerons ou des tonneliers.
Grangeage : Manière de donner une terre à bail, en prenant pour la rente moitié des fruits. Synonyme de métayage. Le métier se dit "granger" ou "grangier".
Greffier : Fonctionnaire qui dirige les services du greffe et qui assiste le juge dans l'exercice de ses fonctions.
Gueuse : Bloc de fer fondu ou de fonte.


H
Hachon : Petite hache.
Héraldique : Science du blason (Voir ce nom); ensemble des usages et règles permettant de décrire et de représenter exactement armes et armoiries.
Herbager : Éleveur de bovins dont le métier était de faire ré-engraisser, aux portes des grandes villes, les animaux un peu fatigués provenant de l’arrière-pays.
Honnête : Titre donné aux hommes ou femmes plutôt situés dans le bas de l'échelle sociale, mais dont la famille a fait preuve d'une certaine probité. 
Honorable : Titre que l'on donne à ceux qui n'en ont point d'autres, et qui n'ont ni charge ni seigneurie qui leur donne une distinction particulière, mais qui bénéficient d'une certaine aisance (donc élevés dans l'échelle sociale). C'est le titre que prennent les bourgeois, les marchands et les artisans.
Hypothèque : L’hypothèque est un droit dont est grevé un bien immeuble pour garantir le paiement d'une créance. Elle existe déjà sous l’Ancien Régime. Les registres de formalités sont des documents sur lesquels sont portées les inscriptions d'hypothèques et les transcriptions d'actes de mutation et de saisie. On distingue l'inscription (il s'agit de l'enregistrement de la créance dans un registre) de la transcription (copie intégrale de tout acte translatif de propriété). Cela devient obligatoire en 1798 (loi du 11 Brumaire an VII).


I
Implexe : Rapport entre le nombre réel et le nombre théorique (mathématique) des ancêtres ; individu qui apparaît plusieurs fois (à cause d'un ancêtre commun).
Indienne : Toile de coton peinte ou imprimée à décor de fleurs, feuillages et oiseaux provenant à l'origine des Indes, puis fabriquée en Europe.
Intestat : Décédé sans avoir fait de testament.
Inventaire après décès : Liste des biens d'un défunt en vue de sa succession.


J
Jointe : Unité de mesure de surface; demi ou tiers de journal (voir ce mot).
Journal : Unité de mesure de surface; surface labourable par un homme en un jour (elle varie selon les régions, environ 35/40 ares).
Journalier : Ouvrier agricole employé à la journée.


L
Laboureur : Au minimum propriétaire d'animaux de labour, il se loue avec ses bêtes pour les travaux agricoles. Au maximum propriétaire de terres qu'il cultive.
Laboureur à bras : c’est un laboureur qui n'a d'autres moyens de travail que ses bras.
Légitime : Se dit d'un enfant né de parents mariés officiellement.
Licitation : Vente aux enchères d'un bien indivis qui peut se faire à l'amiable ou en vertu d'un jugement.
Lineu / linceul / lincel / lincieu : Drap de lit, généralement en lin.


M
Maître : Titre donné aux hommes de loi (procureurs, praticien, huissier...) mais aussi à celui qui détient une maîtrise d'art (ex : maître cordonnier) ayant reçu la reconnaissance de leur corporation.
Manable : Habitable.
Mandement : Nom savoyard de la châtellenie, à la tête de laquelle se trouve le châtelain, représentant du seigneur, aux pouvoirs étendus. Désigne aussi un dénombrement nominatif, feu par feu (Voir ce nom) de toutes les personnes composant chaque feu, y compris les privilégiés (nobles, ecclésiastiques...).
Manouvrier : voir journalier.
Maréchal en œuvre blanche : Taillandier ne fabriquant que des outils tranchants (armes blanches).
Marguillier : Membre du conseil de fabrique d'une église paroissiale (ensemble de "décideurs", clercs et laïcs, nommés pour assurer la responsabilité de la collecte et l'administration des fonds et revenus nécessaires à la construction puis l'entretien des édifices religieux et du mobilier de la paroisse).
Ménagère : Terme qui désigne celle qui tient le ménage. En gros l’épouse, la « mère au foyer ». Mais selon les époques, ce terme désigne aussi un métier de la terre : lorsque l'agriculteur dispose d'une grande surface de terre, qu'il est riche, il est qualifié de "ménager", c'est à dire chef de maison. L'épouse est donc la ménagère.
Mention marginale : Inscription faite en marge d'un acte d'état civil indiquant le contenu d'un autre acte.
Métayer : Exploitant agricole lié à un propriétaire foncier par un contrat de métayage (le propriétaire et l'exploitant d'un domaine se partagent la récolte dans des proportions fixées par contrat).
Mousseline : Toile de coton fine et légère.


N
NMD : Naissances, Mariages, Décès. Actes de l'Etat-Civil, depuis 1792 (voir BMS).
Naturel : Se dit d'un enfant né de parents non mariés ensemble.
Noble seigneur : Pour les seigneurs importants, qui ont fief et juridiction. Ils portent aussi le titre d'écuyer (voir ce nom) ou de chevalier.
Noble, noble homme : Noble souvent sans juridiction, parfois même sans fief. 
Notaire : Officier public chargé de rédiger ou de recevoir les actes et contrats auxquels les personnes doivent ou veulent faire donner un caractère d'authenticité, et particulièrement tous actes relatifs à la vente d'un immeuble, au règlement d'une succession.
Notaire collégié : Notaire qui a fait ses études dans un collège de droit, probablement religieux, mais qui n’est point ecclésiastique ni astreint à l'habit ecclésiastique.
Notaire curial : Clerc de justice qui possède une place prédominante, à l’échelon supérieur du notariat. Il assiste le châtelain dans l’exercice de toutes ses fonctions dès qu’il peut y avoir lieu à la rédaction d’un procès verbal car c’est lui qui le rédigera et la signera. Il joue le rôle de greffier de notre justice actuelle. Par conséquent deux missions complémentaires lui incombent : l’archivage des minutes et la délivrance d’expédition (c'est-à-dire les copies d’actes).
Notonnier / Nauton(n)ier : personne qui conduit une barque .
Nuncupatif : [En parlant d'un testament] Effectué dans les formes de la nuncupation, c'est-à-dire de vive voix et devant témoins.


O
Obiit (latin): Est mort, mourut. Désigne un enfant mort-né. Parfois employé aussi, en marge d'actes de baptême pour mentionner des décès intervenus quelques semaines plus tard et dépourvus d'acte de sépulture (autorisé lorsque le décès intervient très peu de temps après la naissance).
Obligation : Lien de droit par lequel une ou plusieurs personnes déterminées sont tenues, en vertu d'un contrat, envers une ou plusieurs autres, à donner, à faire ou à ne pas faire quelque chose.
Ondoiement : Baptême que l'on confère sans cérémonies accessoires. L'ondoiement est autorisé toutes les fois qu'un enfant est en danger de mort. Si le danger presse, toute personne, catholique ou non, peut ondoyer, c'est-à-dire verser de l'eau sur le haut du front et dire "je te baptise au nom du père, du Fils et du Saint Esprit". Les cérémonies dites accessoires viennent compléter ensuite le plus tôt possible l'ondoiement si l'enfant survit.
Onomastique : Science relative à l'étude des noms de famille.


P
Paléographie : Science consacrée à l'étude des écritures anciennes.
Parentèle : Ensembles des parents, cousins… d'un individu.
Patagon : Ancienne monnaie des Flandres.
Poulailler : Négociant en volaille allant généralement de ferme en ferme. 
Procureur : Mandataire. Synonyme de fondé de pouvoir (personne dotée d'un pouvoir de procuration pour agir au nom d'une autre personne ou d'une société).
Procureur d'office : Officier nommé par le seigneur, chargé d'attraire un justiciable devant la cours de justice seigneuriale (ministère public). Il pouvait et devait le faire s'il estimait défendre l'intérêt général, ou celui du seigneur. Par opposition, un simple procureur ne pouvait agir en justice qu'au nom d'un plaignant en qualité de représentant mandaté (avocat ou avoué).
Profectice (dot) : dot constituée par le père au profit de sa fille alieni juris (placée sous son autorité). Contraire de adventice (voir ce nom).


Q
Quittance : Attestation écrite reconnaissant le paiement d'une somme due (dette, redevance, droit).


R
Ratine : Étoffe de laine ou drap croisé dont le poil est tiré en dehors et frisé de manière à former comme de petits grains.
Rente : Revenu périodique, généralement annuel, à l'exception de celui du travail.
Résidence : En droit civil, c'est le lieu où l'individu se trouve en fait. A ne pas confondre avec le domicile (voir ce nom). Contrairement au domicile, la résidence se veut temporaire (sans indication de durée). Au point de vue militaire, seul un changement de domicile entraîne un changement de subdivision de région et donc une mise à jour des informations pour la mobilisation du soldat (actif ou réserviste).
Révérend messire ou messire: Titre donné aux ecclésiastiques catholiques.
Rière : Dans le territoire de, par devant, derrière, sur, près de...
Ritte : Toile fine de chanvre.
Rôle d'imposition : Liste sur laquelle figurent les noms des contribuables avec le montant des impôts ou taxes qu'ils auront à payer.
Ruage / ruaige / roage : Rue, quartier.


S
Sarger / serger : Ouvrier fabriquant des étoffes ou tissus de laine, de la serge. Tisserand.
Sarge / serge : Tissu de laine.
Sceau : Cachet (voir ce nom) où sont gravés en creux des signes propres à une autorité souveraine, à un corps constitué ou à un simple particulier, et qu'on applique sur une matière molle, cire ou plomb, afin que l'empreinte en relief ainsi réalisée atteste l'authenticité, l'autorité, la validité des documents sur lesquels il est apposé, ou les close afin d'en tenir caché le contenu.
Seigneur : Propriétaire d'un fief ou d’une terre auxquels sont attachés certains droits (cens, corvées, banalités, chasse...). Un seigneur est souvent noble, mais pas nécessairement : certains roturiers ont pu parfois acheter des seigneuries.
Seing manuel : Marque professionnelle apposée par les notaires aux fins de conférer l'authentique aux actes reçus par eux.
Servantis de jure servandis : Expression que l'on trouve parfois dans les actes de mariage. L'expression juridique latine originelle, de jure servatis servandis, signifie : ce que la loi impose ayant été fait. Servatis = ayant été fait, servandis = ce qui doit être fait, de jure = en vertu de la loi, du droit.
Sétérée : Unité de mesure de surface; étendue de pré qu'un homme peut faucher en un jour, soit environ une quarantaine d'ares.
Sieur : Titre utilisé par les marchands aisés, les rentiers, la haute bourgeoisie (sans qu'ils aient nécessairement une origine noble). Au début il signifie que le porteur est propriétaire d'un lieu; après le XVIIIème, c'est devenu une expression courante équivalente à "Monsieur".
Sosa-Stradonitz : Système de numérotation utilisé pour une généalogie ascendante (la plus utilisée). Le De cujus (voir ce nom) porte le n°1, son père le n°2, sa mère le n°3, son grand-père paternel porte le n°4, sa grand-mère paternelle le n°5, etc...
Spectable : Titre donné aux docteurs en droit ou en médecine et les ecclésiastiques protestants.
Subrogation : Mode de transmission des créances. C'est une opération juridique triangulaire : le titulaire d'un droit de créance (appelé le subrogeant) transmet au bénéficiaire de la subrogation (le subrogataire) la créance que le premier détient sur un tiers, son débiteur (le subrogé). Le subrogataire devient donc le créancier du subrogé au lieu du créancier initial, le subrogeant.
Syndic : Personne chargée de gérer les affaires, les intérêts communs d'une collectivité.


T
T. C. : Abréviation militaire : train de combat.
Tiretaine : Étoffe grossière faite de laine mélangée de lin, de coton.
Tissier (ou tessier) : Personne qui fabrique des tissus de laine, de soie, de lin, de chanvre... Synonyme de tisserand.
T. M. : Abréviation militaire : train (ou transport) de matériel.
Toile : Tissu simple de lin, de coton, de chanvre, de jute...
Toponymie : Science recherchant l'origine des noms de lieux.
T. P. : Abréviation militaire : tir de précision.
T. R. : Abréviation militaire : train de ravitaillement (ou train régimentaire).
Transport : C'est l’acte qui fait passer la propriété d’une chose incorporelle, comme un droit et une action, d’une personne à une autre, par la même la cession qui lui en est faite. On appelle « cédant » celui qui fait le transport et cessionnaire celui à qui il est fait.
Travailleur : équivalent de brassier (voir ce mot), manouvrier ou journalier.
Trident : Fourche à trois pointes dont on se sert pour divers travaux agricoles.
Trisaïeul(e) : Arrière-arrière-grand-père (mère) - AAGP.
Trossel : Synonyme de trousseau; vêtements, linge, tout ce qu'on donne à une jeune fille, lorsqu'elle se marie.


U
Utérin : Se dit d'enfants nés de la même mère. Ex: frère utérin. (Voir consanguin).


V
Vacher : Berger (voir ce nom) spécialisé dans la surveillance des troupeaux de vaches et parfois responsable de la fabrication du fromage.
Vacheron : petit gardien de vache.
Vente : Action de céder un bien contre de l'argent, contre paiement; contrat qui lie le vendeur et l'acheteur
Vidome : Le vidome est un titre d’une ancienne dignité de Genève, qui répondait à celle de vidame en France; Vidame (composé de vice et du latin dominus, « seigneur ») est un titre de noblesse français assez rare. Le vidame est à l'origine la personne qui mène l'armée et perçoit les redevances féodales d'une seigneurie ecclésiale dont le titulaire appartient au clergé régulier ou séculier.
Viduité : veuvage. Terme vieilli qui s'appliquait essentiellement à une femme. Délai de viduité : Délai que doit respecter une femme veuve ou divorcée avant de pouvoir se remarier, afin d'éviter toute confusion ou incertitude sur la paternité d'un enfant à naître.