Rechercher dans ce blog

Chargement...

samedi 29 mars 2014

Une ferme en Haute-Savoie


Les archives nous permettent de mieux connaître la vie de nos ancêtres. En voici une autre : la découverte de l'habitat traditionnel. A travers cette présentation de la ferme traditionnelle savoyarde, on peut appréhender (un peu) la vie quotidienne autrefois. 

Bien sûr, selon les vallées, on constate des différences, dues aux matériaux utilisés par exemple. Mais les fermes restent soumises à des contraintes identiques, notamment de pentes et de climat. Je prends comme exemple ici une ferme de la vallée du Giffre (Haute-Savoie).

Ferme savoyarde, coll. personnelle


La ferme traditionnelle s'organise toujours de la même façon :

  • Parfois une (des) cave(s) en (semi) sous-sol. Lieu(x) de stockage ou abris pour les chèvres et/ou cochons.
  • Un rez-de-chaussée où se répartissent l'habitation et les étables (vaches, chevaux) de part et d'autre d'un mur de refend.
  • Un premier étage où se trouve la grange. 
  • Des bâtiments annexes (grenier, parfois four ou cabane à outils).

Maquette ferme savoyarde (fermée), coll. personnelle

Maquette ferme savoyarde (ouverte), coll. personnelle


On utilise la pente à bon escient : on ouvre la grange à l'arrière (façade Nord) pour charger le foin, l'entrée se fait par la façade Est, on habite le côté le plus éclairé et chaud (l'adret, la façade Sud).

Comme partout ailleurs, l'architecture traditionnelle utilise les matériaux locaux : la pierre (notamment pour les soubassements) et surtout le bois. Le bois se trouve sur place, il constitue une bonne isolation et un bon maintien de la neige.

On remarque le débord du toit, qui permet de lutter contre le climat, en l'occurrence de se protéger de la neige. Ce toit débordant aménage aussi un espace de stockage ou de travail à l'abri des intempéries.

La toiture est à deux pans. La couverture est en bois : ancelles ( =  planches en bois, mesurant 80 cm de long sur environ 30 cm de large et simplement posées sur le toit, retenues par des perches et pierres placées dessus) ou tavaillons ( = planches en bois mesurant 40 cm de long sur environ 15 cm de large et clouées).

Les animaux dessous et à l'arrière, le foin au-dessus : l'habitation est bien isolée. 

Chaudrons dans la cheminée, située dans la "cuzna" (la cuisine), coll. personnelle


Haut du conduit de cheminée, où on fait fumer le jambon ou les saucisses, coll. personnelle


Grange et conduit de cheminée en bois (à l'étage), coll. personnelle


La grange est très vaste, car les bêtes sont à l'étable une grande partie de l'année : il faut donc disposer de foin en conséquence. On y abrite aussi le matériel agricole et on y bat le blé en cas de mauvais temps.

Pierre à évier (sous la fenêtre, à l'extérieur), coll. personnelle


"Pèle" (pièce principale), coll. personnelle

C'est la pièce à vivre, où la famille se retrouve (parfois à plusieurs générations) et parfois y dort.


Courtine (courette abritée à l'Est), coll. personnelle
 
C'est l'entrée de la maison : habitation à gauche, écurie à droite. Elle est abritée : on peut aussi y travailler.


"Écurie des vaches", coll. personnelle


Détail façade, coll. personnelle


Annexes : on craint les incendies du bâtiment principal, c'est pourquoi les objets de valeurs sont stockés dans des bâtiments annexes. 

Cabane à outils, coll. personnelle

Inutile de rappeler la valeur des outils, notamment dans les périodes anciennes. Souvent fabriqués sur place, ils étaient parfois transmis de générations en générations.


Grenier, coll. personnelle

Le grenier contient les grains (la récolte de l'année) au rez-de-chaussée et les objets précieux de la famille à l'étage : habits du dimanche, papiers importants...

Four, coll. personnelle


Détail façade, travail du bois, coll. personnelle



Photos réalisées à la ferme éco-musée du Clos-Parchet à Samoëns. 

5 commentaires:

  1. Merci pour ce photo reportage qui fait revivre la Savoie de nos ancêtres.

    RépondreSupprimer
  2. Très belle reconstitution du quotidien de nos aïeux, je partage! :)

    RépondreSupprimer
  3. Agréable découverte de l'habitat traditionnel savoyard que je ne connaissais pas !
    Merci de l'avoir partagé.

    RépondreSupprimer
  4. Super ces photos ! Et elles ne seraient rien sans les explications ! Merci pour ce partage ;)

    RépondreSupprimer
  5. Visite très agréable et très instructive. (il faut que je prenne l'habitude, moi aussi, d'ajouter "collection personnelle" à mes photos !)

    RépondreSupprimer