« Un soir, sur un chemin familier qui m’est cher, en mettant mes pas dans les pas de ceux qui m’ont précédé sur cette terre, j’ai senti frissonner l’arbre du silence. […] Il n’y avait plus de vent, rien ne bougeait, tout était apaisé, et pourtant j’ai entendu comme un murmure. J’ai eu l’impression - la conviction ? - qu’il provenait de l’arbre dont nous sommes issus : celui de nos familles, dont les branches sont innombrables et dont les feuilles frissonnent au plus profond de nous. Autant de feuilles, autant de voix vers lesquelles il faut se pencher pour bien les entendre, leu accorder l’attention nécessaire à la perception d’un silence qui, en réalité, n’en est pas un et ne demande qu’à être écouté. Je sais aujourd’hui que ce murmure a le pouvoir de donner un sens à notre existence, de prolonger la vie de ceux auxquels nous devons la nôtre, car ils nous habitent intimement. »

- Christian Signol, Ils rêvaient des dimanches

  • #Généathème
  • #RDVAncestral

samedi 31 décembre 2016

#Centenaire1418 pas à pas : décembre 1916

Suite du parcours de Jean François Borrat-Michaud : tous les tweets du mois de décembre 1916 sont réunis ici.

Ne disposant, comme unique source directe, que de sa fiche matricule militaire, j'ai dû trouver d'autres sources pour raconter sa vie. Ne pouvant citer ces sources sur Twitter, elles sont ici précisées. Les photos sont là pour illustrer le propos; elles ne concernent pas forcément directement Jean François.

Les éléments détaillant son activité au front sont tirés des Journaux des Marches et Opérations qui détaillent le quotidien des troupes, trouvés sur le site Mémoire des hommes.

Toutes les personnes nommées dans les tweets ont réellement existé.
___ 

1er décembre
Le sous-secteur s’appellera désormais : 607-Lesseux.
Les Allemands travaillent au blockhaus 607 : beaucoup de terre remuée.
2 obus et 3 bombes sont tombés, mais aucun dégât.
Écoute du génie : travail actif en souterrain.

2 décembre
Écoute du génie : travail actif dans la demi-lune de droite.

3 décembre
Écoute du génie : travail actif dans la demi-lune de droite.
Roulement de voitures en fin d’après-midi vers Provenchères.
Carte St Dié-Provenchères

4 décembre
Une note de la division précise de se conformer à l’Instruction sur les travaux de campagne pour dénommer le fractionnement des secteurs.
On nous donne donc les 19 nouvelles dénominations des points d’appuis de notre sous-secteur.

5 décembre
Plusieurs accidents entraînent des blessures de chasseurs.

6 décembre
Bruit de travaux sur le château de Lusse et le village entre 7 et 8h.
Bombardements.

7 décembre
Écoute du génie : travail actif dans la demi-lune de droite.

8 décembre
Bruits de travaux à la Sapinette.
Tirs de mitraillette à 8h. Bombardement l’après-midi.
Écoute du génie : comme hier.

9 décembre
L’ennemi semble avoir placé du fil de fer autour du château de Lusse.
Château de Lusse © Delcampe
La 9e rencontre une patrouille boche : échange de coups de feu.

10 décembre
Ordre de relève : le 11e doit nous relever dans la nuit du 12. Nous resterons en réserve vers Laveline.
En attendant nous partons en reconnaissance avec la 8e.
Des torpilles obstruent les tranchées vers 607.

11 décembre
Des éclats d’obus blessent des chasseurs de la 6e.

12 décembre
Circulation très active dans la nuit du 11 au 12.
Ecoute du génie : encore un travail très actif entendu.

13 décembre
Notre Cie part vers 3h pour relever la 2e Cie du 11e à Combrimont.
Les 1ers éléments du 11e arrivent vers 4h pour nous remplacer
La relève s’effectue sans incident.

14 décembre
Arrivée de nouveaux chasseurs affectés à la 10ème Compagnie.

15 décembre
Aucune note pour ce jour.

16 décembre
Revue de Bataillon par le Lieutenant colonel. Remise de croix de guerre.

17 décembre
Aucune note pour ce jour.

18 décembre
2 avions boches ont survolé nos lignes à 10h45 et 11h30.
A 14h ce sont 2 avions français.

19 décembre
Le Capitaine Janin part en reconnaissance. Un peloton de la 9e se rend au camp Gaud en réserve.

20 décembre
Le sous-lieutenant Chandon, venant des aspirants du 14e régiment de Dragons, est affecté à la Compagnie des Chasseurs.

21 décembre
Aucune note pour ce jour.

22 décembre
Le lieutenant Tavernier est affecté au 51e Bataillon de Chasseurs.

23 décembre
La 7e nous relève à Combrimont entre 4 et 6h.
Rien à signaler.

24 décembre
Un avion boche survole, à grande hauteur, la vallée. Tir de notre artillerie antiaérienne.

25 décembre
Je ne sais pas comment font les copains : c’est peut-être le miracle de Noël. En tout cas il y aura de l’oie pour le dîner !
Soldats tuant une oie à Noël, 1914 © Gallica

26 décembre
C’était le 3ème Noël loin des miens… Combien en faudra-t-il encore ?

27 décembre
Les commandants des Cies et  les chefs de section vont faire la reconnaissance de leur point d’appui au CR 607-Lesseux.

28 décembre
Avec la 6 et la 9e, nous relevons 3 Cies à 7h. Pas d’incident. Notre Cie remplace la 3e au PA Lacombe.

29 décembre
La 4e relève la 7e. Tirs de mitrailleuse. Ecoute du génie : travail ennemi dans la région A2 et 5.

30 décembre
2 patrouilles ennemies s’approchent de nos positions au collet Lesseux. La 1ère est mise en fuite par la 9e Cie, la 2ème dispersée à coups de grenades.

31 décembre
Vers 22h une patrouille ennemie s’approche de nos défenses mais disparaît devant nos coups de feu. Ecoute du génie : coups de mines fréquents.  




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire