« Un soir, sur un chemin familier qui m’est cher, en mettant mes pas dans les pas de ceux qui m’ont précédé sur cette terre, j’ai senti frissonner l’arbre du silence. […] Il n’y avait plus de vent, rien ne bougeait, tout était apaisé, et pourtant j’ai entendu comme un murmure. J’ai eu l’impression - la conviction ? - qu’il provenait de l’arbre dont nous sommes issus : celui de nos familles, dont les branches sont innombrables et dont les feuilles frissonnent au plus profond de nous. Autant de feuilles, autant de voix vers lesquelles il faut se pencher pour bien les entendre, leu accorder l’attention nécessaire à la perception d’un silence qui, en réalité, n’en est pas un et ne demande qu’à être écouté. Je sais aujourd’hui que ce murmure a le pouvoir de donner un sens à notre existence, de prolonger la vie de ceux auxquels nous devons la nôtre, car ils nous habitent intimement. »

- Christian Signol, Ils rêvaient des dimanches

  • #Généathème
  • #RDVAncestral

#ChallengeAZ 2014

Le principe est simple : un article par jour et par lettre, suivant le fil de l'alphabet (sauf les dimanches... parce qu'il faut bien se reposer et aussi lire les articles des autres).



Tous les sujets peuvent être abordés : lieux où ont vécu les ancêtres, méthode de recherche, archives particulières, etc... Une seule condition : les articles doivent toujours avoir un lien avec la généalogie, bien sûr.

J'ai participé pour la première fois à ce challenge pour l'édition 2014.

Retrouvez tous les articles du ChallengeAZ 2014 d'un seul coup !

Ou si vous préférez, butinez selon vos envies :

A comme Astié lignée éponyme
B comme beaucoup un court article pour dire beaucoup
C comme Conques berceau de ma famille
D comme disparu avis de recherche
E comme enfants parce qu'ils sont nos joies et nos malheurs
F comme frontière obstacle infranchissable
G comme généalogie histoire d'une passion
H comme héritage ce que nous transmettent nos ancêtres
I comme images de successions zoom sur une fin de vie
J comme jumeaux la recette pour en avoir
K comme kesako ? découvrir le sens caché des choses
L comme Liesse comment choisir son prénom
M comme mil cinq cent soixante dix une vieille histoire
N comme noyés et/ou morts ce qu'il faut faire en cas de noyade
O comme où faut-il signer ? signatures de lettrés et d’illettrés
P comme préservez vos photos ! elles sont votre mémoire
Q comme questions qui nous questionnent moteurs de la généalogie
R comme relis-le encore ! tu as sûrement manqué quelque chose
S comme santé (et maladie) la soigner ou la subir
T comme tombe, dernière demeure visite au(x) cimetière(s)
U comme Usson choisissez votre nom (ou pas)
V comme vigneron, forcément  métiers rares ou fréquents
W comme www.murmuresdancetres.blogspot.fr le blog, mais aussi le web tout entier en généalogie
X comme Xxx, cet inconnu ou comment nommer des inconnus en généalogie
Y comme y'a un problème. . .  des grossesses un peu courtes
Z comme merci à tous. . . la généalogie vue par les auteurs du ChallengeAZ


Et voilà, c'est fini.
La session 2013 m'avais donné envie d'écrire, comme je l'ai déjà dit ici.
La session 2014 a tenu toutes ses promesses. En fille prévoyante, j'avais bien sûr écrit tous les articles à l'avance. Et je les ai tous réécrits, jour après jour ! comme quoi, la prévoyance . . .
J'aime beaucoup l'idée qu'un même thème (ici en l'occurrence une lettre) inspire de façon si différente les auteurs. Untel dit : "avec cette lettre c'est si facile ! c'est si évident !" alors que d'autres peinent un peu plus. Et inversement. Mais quoi qu'il en soit, on ne peut que reconnaître la qualité des articles parus lors de ce Challenge AZ.
Je remercie tous mes lecteurs et particulièrement ceux qui ont pris quelques instants pour laisser un commentaire. On ne sait jamais ce qui va plaire - ou pas - lorsqu'on écrit. Et même si la satisfaction d'écrire est déjà importante, on ne peut nier celle d'être lue (et appréciée). Il faudra attendre encore un peu pour faire un bilan statistique (beaucoup d'auteurs n'ont pas forcément eu le temps de lire et réservent leurs vacances pour cela); mais de toute évidence l'article Z fait un tabac. Et c'est pas moi qui le dit, mais vos commentaires, citations dans divers blogs, et nombreux tweets. J'en profite pour vous remercier encore une fois de cet accueil chaleureux.
L'idée de cet article m'est venu vers la lettre D (soit dès début juin). J'avais d'ailleurs écrit un autre article (qui s'appelait Zut c'est fini ! et qui faisait le bilan de ce Challenge AZ, pour tout dire). Ce n'est que quelques jours plus tard que je me suis aperçue que Sophie Boudarel faisait des résumés chaque jour, sur Twitter, en suivant le même procédé. Tant pis ! j'ai continué à écrire cet article. Ou plutôt j'ai laissé courir la plume, car pour être honnête, l'article s'est écrit tout seul. C'était comme un puzzle : je me suis contentée de mettre les pièces à leur place. C'est pourquoi je me sens un peu illégitime face à vos commentaires élogieux. Ce sont vos mots, je n'ai fait que les assembler; mais ils allaient si bien ensemble... C'était si facile ! C'était si évident !
Maintenant on va tâcher de revenir à la vie normal, sans ce rythme effréné quotidien d'écriture et de lecture. Bon, je ne peux m'empêcher de réfléchir à la prochaine session, mais je vais attendre quelques jours pour commencer à écrire les prochains articles !
Rendez-vous en 2015...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire